Votre Portrait Astrologique

Portrait Natif du Verseau

Ce natif, que caractérise un anticonformisme forcené, est réputé pour détester la prétention, l'orgueil et les conventions de la société, sans oublier tout ce qui pourrait entraver son besoin de liberté individuelle. Il revendique le droit à n'en faire qu'à sa tête et aime travailler entouré de gens qu'il juge sympathiques, afin de donner le meilleur de lui-même. Son but premier : tendre vers la simplicité et si possible atteindre la vérité.

Le Verseau est donc quelqu'un d'individualiste (il aime se trouver parmi les autres mais tient à préserver sa « bulle » personnelle) et d'utopiste qui ne se soucie pas le moins du monde du qu'en-dira-t-on. S'il est persuadé de ne pas nuire à ses congénères et s'il croit être dans le droit chemin de SA vérité, rien ne l'en fera dévier. Habitué à regarder loin devant lui, il vit donc plus volontiers dans l'avenir que dans le passé, à tout le moins profite-t-il de l'instant présent. D'ailleurs les progrès techniques le passionnent. Et il y croit, ce qui le rapproche du Bélier en ce sens que foncer ne l'effraie pas si c'est pour tester ou innover dans de nouvelles disciplines. Avec le temps, le Verseau finit par calmer ses ardeurs mais il demeure convaincu que rien ne vaut de faire sa propre expérience plutôt que de s'en remettre à celle des autres.

Sur le plan sentimental, il se démarque des autres signes par sa spontanéité, certains diront qu'il manque carrément de tact. Si le romantisme n'est pas son fort, le Verseau manque aussi de vitalité sentimentale. Pour lui l'amour revêt plus naturellement le manteau de la complicité que celui du feu de la passion (qui dure ce qu'elle dure, tout le monde sait ça). Le Verseau cherchera un partenaire capable de lui offrir une épaule douillette et une réelle complicité pour partager les meilleurs moments. Il préfère l'amitié à l'amour, car le sentiment amoureux risquerait d'entraver sa zone de liberté, et ça c'est beaucoup trop lui demander.

Bousculant les usages, instaurant de nouvelles règles selon ses goûts, le Verseau est souvent vécu comme un personnage intolérant alors qu'il refuse seulement la routine et cherche dans la nouveauté les moyens d'améliorer le présent. Il dérange et ne laisse pas indifférent. Il dit prendre ses distances avec l'autorité, sauf s'il représente cette autorité, mais dont il modifiera le fonctionnement, car il ne pourra pas s'en empêcher. Mais le Verseau n'a rien d'un dictateur ; si on lui explique par A + B qu'il se fourvoie, il sera prêt à reconnaître ses torts. C'est chez les Verseau qu'on trouve le plus de véritables humanistes qui revendiquent l'amour de leur prochain et le partage d'un bonheur universel, deux vertus qui ont bien du mal à survivre dans un monde en perte de repères.

À regarder le Verseau évoluer on aurait tendance à le croire résistant et bourré d'énergie, mais ne nous y trompons pas, il s'agit là de nervosité qui ne fera pas long feu devant une tâche ardue. Il aura vite besoin de pauses pour récupérer avant de continuer son travail. Il préfère de loin utiliser ses forces pour comprendre ce qui l'entoure et laisser libre cours à sa créativité, abandonnant les plaisirs bassement matériels aux signes de Terre. On est humaniste ou on ne l'est pas, et le Verseau assume ses choix, quitte à passer pour un doux rêveur, un doux rêveur qui cependant sait se montrer pragmatique dans l'application du fruit de sa réflexion. C'est un être compliqué sous des dehors de simplicité. Peut-être est-ce dû à son imprévisibilité.

Bénéficiant de réelles facultés d'écoute, on le dit alors capable d'une surprenante empathie. Il peut en effet se mettre à la place des autres pour comprendre leur point de vue, mais tout en conservant ses distances afin de ne pas s'impliquer de façon émotionnelle. Cette façon de faire lui vaut souvent le qualificatif de « froid », un vilain mot pour définir un être tourné vers son prochain. Pour le Verseau, la compassion n'est pas synonyme de larmes de crocodile et de faux semblants.

Les plus et les moins

Dans le plateau des plus de la balance du Verseau, on trouvera ses qualités d'indépendance, d'altruiste, d'adepte de la non-violence, de visionnaire, de personne tournée vers l'avenir que les sciences et le progrès intéressent. De l'autre côté du fléau s'empilent pêle-mêle son côté quelque peu excentrique, son extravagance, une certaine susceptibilité, un caractère volage que confortent fébrilité et agitation inutile.